Qu'est-ce que le projet Malin ?

MALIN est un projet collaboratif qui vise à améliorer le contrôle des maladies infectieuses humaines, animales et végétales en Guadeloupe et dans l'ensemble de la Caraïbe.

Pour cela, le projet associe l'ensemble des institutions guadeloupéennes impliquées dans la compréhension, le suivi et le contrôle de ces maladies. Coordonné par le CIRAD, MALIN s'appuie sur une approche pluridisciplinaire associant microbiologie, épidémiologie, entomologie et socio-économie.

Date de début du projet : 01/01/2014

Date de fin du projet : 31/12/2017

Objectifs

  • Améliorer les connaissances, le diagnostic et la surveillance des maladies infectieuses humaines, animales et végétales d'intérêt pour le territoire
  • Élaborer des méthodes lutte alternatives et durables contre ces maladies
  • Évaluer l’impact économique et social de ces maladies, de leur surveillance et des méthodes de lutte
  • Transférer aux utilisateurs finaux les innovations issues du projet au moyen de formations techniques
  • Former les futurs cadres locaux de la recherche en infectiologie et assurer la formation continue dans des domaines clés (bioinformatique, séquençage, protéomique)

Partenaires

  • ARS : Agence de Santé de Guadeloupe, St Martin, St Barthélémy
  • CHU : Centre Hospitalo-Universitaire de Guadeloupe
  • CIRAD : Centre International en Recherche Agronomique pour le Développement
  • FREDON : Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles
  • INRA : Institut National de Recherche Agronomique
  • IPG : Institut Pasteur de Guadeloupe
  • IT2 : Institut Technique Tropical
  • UA : Université des Antilles
  • Santé Publique France : Agence nationale de santé publique
  • ORSaG : Observatoire Régional de la Santé de Guadeloupe

Financement

Union Européenne (FEDER), Région Guadeloupe et les partenaires

Résultats attendus

  • Des outils de diagnostic innovants et un renforcement des capacités de diagnostic en Guadeloupe, au service des utilisateurs finaux
  • Des réseaux régionaux de surveillance sanitaire renforcés, au service d’une meilleure protection des territoires caribéens vis-à-vis des maladies infectieuses
  • Des méthodes de lutte alternatives et durables contre les maladies infectieuses, basées sur de nouvelles approches vaccinales, la mise au point de méthodes de lutte anti-vectorielle non chimique et le recours à la lutte/résistance génétique
  • Une évaluation de l’impact économique et social de ces maladies, de leur surveillance et des méthodes de lutte, par des analyses novatrices de coût / bénéfices appliquées à la santé
  • Un renforcement des capacités de R&D en infectiologie avec l’objectif de faire de la Guadeloupe le leader régional en infectiologie

Cookies de suivi acceptés